Cécile Coquerelle : “Les étoiles dans les yeux de mon fils”

Nouvel épisode de notre série de la nouvelle année. Mais cette fois-ci, bien plus qu’une tireuse ou un entraîneur, nous avons rencontré une maman qui vit notamment l’escrime au travers de la passion de son fils. Il s’agit de Cécile Coquerelle, membre du CE Neufchâteau et mère d’Oscar Geudvert !

Mais plus que la première fan d’Oscar, Cécile est aussi pleinement investie dans son sport de prédilection. Membre du CA de la FFCEB en tant que trésorière, l’un de ses espoirs serait que “l’escrime aide le plus grand nombre possible de personnes rencontrant des difficultés spécifiques, comme elle a pu aider mon fils. Et que ce sport déploie ses ailes. Qu’il ne fasse pas que rêver les petits garçons déguisés en héro, mais que les enfants puissent le vivre à fond, soit en loisir, soit à haut niveau en atteignant des objectifs les plus fous.” Nous l’entendons bien, sa passion ne se résume pas qu’aux performance de son fils, mais aussi sur la discipline en tant que telle.

Un sport qu’elle a découvert par l’intermédiaire de son voisin qui en pratiquait. “J’en ignorais tout et il me paraissait inaccessible“, précise-t-elle. Depuis, elle vit l’escrime au quotidien. Une découverte qui lui a permis de changer d’avis sur le monde sportif. “Par contre, je pense qu’il véhicule toujours la même image.” Dès lors, si nous lui demandons en un mot ce qu’est l’escrime, elle nous répond immédiatement, “la passion de mon fils“. Elle épéiste, lui fleurettiste, un beau petit duo qui n’a pas manqué de marquer les dernières compétitions au travers des performances d’Oscar. Et pour cause, après de bons résultats aux championnats d’Europe en Croatie, le jeune Dinantais a ensuite décroché le titre de champion de Belgique de sa catégorie en U17 et en U20. Des exploits qui n’ont pas manqué de faire vibrer sa première supportrice. Si sa rencontre avec des personnalités fortes, généreuses et d’une grande compétence resteront l’empreinte principale que l’escrime laissera sur elle, son meilleur souvenir est tout autre. “Cela restera sans doute les étoiles dans les yeux de mon fils lorsqu’il a atteint un objectif qu’il ne s’était pas fixé.

Impliquée dans le développement de la discipline et investie dans la carrière de son fils, nous l’aurons compris, Cécile vit, comme beaucoup d’autres parents, l’escrime à 100% !

Menu